www.quebecvote.ca: Prêts pour la démocratie directe?

Un des citoyens militants québécois les plus connus et les plus actifs, Roméo Bouchard, est à l’origine d’une initiative de démocratie directe qui me semble fort intéressante: le site Internet www.quebecvote.ca. Le site fonctionne un peu comme un Parlement qui serait ouvert à tous les citoyens-députés. Vous pouvez présenter un projet de loi, qui devra être appuyé, et qui sera débattu, amendé et passera à travers trois lectures avant d’être soumis au vote.

Comme le disent ses animateurs, «l’exercice proposé exige un effort et un sens de responsabilité peu commun par les temps qui courent où on se contente le plus souvent de dénoncer, contester, critiquer plutôt que de participer à la recherche et à la mise en place de solutions réalistes et applicables.»

Il vaut la peine de dire quelques mots de Roméo Bouchard, que je connais depuis le Moyen-Âge, c’est-à-dire 1970 ou 1971, à l’époque où il était la principale voix du Quartier Latin, le journal des étudiants de l’Université de Montréal. C’était déjà quelqu’un de très dynamique et créatif,  un leader naturel.

Sa plus grande réalisation à ce jour est sans doute la création de l’Union paysanne, ce regroupement d’agriculteurs et de citoyens contestant le monopole et le modèle unique de l’Union des producteurs agricoles. En effet, après sa période de militantisme montréalais, il s’est installé sur une ferme à St-Germain-de-Kamouraska, ferme qu’il a exploitée durant 20 ans, jusqu’en 1995. À plus de 70 ans (il est né en 1936), il continue  à se mouiller et à se donner sans réserve. Comme disent les anglophones, «he walks the talk» et le fera sans doute jusqu’à son dernier souffle. Fin de la parenthèse biographique.

Je suis donc allé m’inscrire comme électeur sur le site http://www.quebecvote.ca. Et j’attends que le module de paiement soit activé pour faire ma contribution de 5 $ à la caisse électorale pour soutenir tout ça.

Le premier projet  soumis à la discussion publique est un Livre blanc sur la gestion du territoire québécois et de ses ressources. C’est touffu, assez long (25 pages) et tout à fait d’actualité si on pense au dossier des gaz de schiste et à celui des parcs d’éoliennes. Et ça exige une bonne dose d’efforts et de sens des responsabilités pour en discuter et y réfléchir de manière approfondie. Qui a dit que la démocratie directe est simple et facile?

Certains entretiennent des interrogations légitimes, comme Paul Cliche dont le commentaire (que je copie presque intégralement) se trouve sur le site même de Québecvote.ca

Paul Cliche, 21 octobre 2010

«Bien entendu le concept est enthousiasmant. C’est de la démocratie directe à l’état pur grâce aux moyens que nous offrent les moyens de communications contemporains. J’ai cependant quelques réserves au risque de me faire l’avocat du diable:

  • D’abord, le bassin d’électeurs sera-t-il suffisant et seront-ils répartis dans toutes les régions pour être représentatifs de l’opinion des Québécois dans leur ensemble? Comment s’y prendra-t-on pour atteindre un membership diversifié autant sur le plan géographique, sectoriel qu’idéologue?
  • J’ai vécu une expérience de même type, quoique différente et moins sérieuse, sur le blogue de la Tribu du Verbe il y a quelques années. J’ai été déçu parce que les réactions aux opinions exprimées étaient rarement assez pertinentes pour faire avancer le débat. Souvent elles se résumaient à des invectives ou à des attaques personnelles. De plus, c’était toujours les mêmes « crackpots » qui réagissaient.
  • L’Équipe de service va-t-elle publier toutes les opinions mêmes celles qui sont farfelues? Si non, jusqu’à quel point ce sera de la censure? Je comprends que les Règles à observer pour les différentes interventions sont strictes mais serait-ce suffisant pour encadrer le débat et le faire aboutir à une décision éclairée. L’expérience de l’Institut du Nouveau Monde de Michel Venne avec ses Jurys citoyens peut être éclairante.
  • Un électeur qui s’applique à faire ses devoirs sérieusement sera fort occupé; ce qui limitera le membership. Je me demande si moi-même je trouverais la disponibilité nécessaire pour préparer des propositions bien étayées et réagir à celles des autres. Cet électeur devra aussi, à mon avis, avoir des connaissances supérieures à la moyenne. N’y-a-t-il pas danger alors que Quebecvote.ca devienne le reflet de ce que pense une certaine intelligentsia?
  • La tâche qui incombera aux membres de l’Équipe de service m’apparaît assez lourde. Elle dévorera bien du temps et des énergies. Auront-ils la disponibilité nécessaire?»

Les commentaires de M. Cliche me semblent très pertinents et identifient assez bien les principales difficultés d’application du principe de la démocratie directe. Est-ce que ça enlève toute pertinence à l’initiative? Je ne crois pas que ce soit le cas même si on voit très clairement les difficultés concrètes à surmonter et les limites de la démarche.

Si la démocratie représentative a ses limites et ses défauts, la démocratie directe semble encore plus handicapée. Comme complément citoyen à la démocratie représentative, un site comme quebecvote.ca pourrait-il apporter une contribution valable? Comme le dit Paul Cliche, il y a un prix: celui d’une implication très sérieuse des députés électeurs. Sur cet aspect des choses, on ne peut même pas penser que cela pourrait intéresser un grand nombre de personnes.

Par contre, sur des enjeux simples, de nature locale, qui intéressent directement une population précise, la formule pourrait être productive. Et moi, ais-je le temps et l’énergie de lire puis de réfléchir au Livre blanc sur la gestion du territoire québécois et de ses ressources? À petites doses…

À suivre… et si ça vous intéresse, parlez-en à vos amis sur Facebook, c’est une manière assez efficace de faire connaître les choses.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Esprit du temps, Politique québécoise

Une réponse à “www.quebecvote.ca: Prêts pour la démocratie directe?

  1. Pingback: Journal: la relève des idées et de la critique sociale | Notes de Sutton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s